C’est dans un contexte économique et politique rude que le précieux marché de la Lingerie poursuit son mouvement ascendant, avec l’arrivée de nouveaux Designers toujours plus audacieux.

Ces nouvelles marques créatives, souvent positionnées Luxe ou Haut de gamme, parfois téméraires, sont autant d’indicateurs variés de nos désirs multiples. Paradoxalement, l’offre s’élargit sur une niche exigeante en termes de produits finis, de communication, d’image et de prix. Comme une réponse qualitative, toute en finesse, à une hyper offre ordinaire et étouffante à l’intérêt limitée.

Des jeunes créateurs émergent doucement, plongés dans un marché mondial qui pesait tout de même 110 milliards de dollars en 2014*. En quête de visibilité et de légitimité, ces challengers de la Lingerie 2.0 modernisent l’usage trop convenu des dessous. Reléguant le terme de lingerie fine à une vision poussiéreuse.

C’est à ce segment pointu et novateur qu’Éloge Des Dessous s’intéresse. Soutenir, diffuser, partager et accompagner, sont les mots-clefs de notre magazine dans sa nouvelle mouture. En élevant la Lingerie comme un Art de vivre, EDD prescrit la frivolité comme antidote à la morosité.

La Délicatesse n’est pas près de capituler.EDD-Edito-Jan-2016-ED10

*Source : Le Monde